Sawt Al-Hikma: les programmes de la Commission européenne ont sensibilisé à la gravité de l’islamophobie

De Articles, Nouvelles importantes, Nouvelles quotidiennes. Puisque10 mois.2021-04-06T13:04:26+03:0012:03 mardi 06 avril 2021 / _6 _avril _2021|

Le Centre Sawt Al-Hikma de l’Organisation de la coopération islamique salue les succès obtenus par le projet communautaire (COPE) financé par la Commission européenne, qui porte le slogan « Recherchez les similitudes, pas les différences… Ensemble contre l’islamophobie », et se présente comme l’un des projets du programme de l’Union européenne « Droits, égalité et citoyenneté ».

Le Centre estime que ce projet distingué, entrepris par une équipe formée à l’initiative de trois organisations culturelles d’Autriche, de Pologne et de Slovaquie, a pu, au cours des derniers mois, contribuer efficacement à sensibiliser à la gravité de l’islamophobie en Europe et à améliorer la compréhension et le dialogue entre musulmans et non musulmans.

Le Centre affirme que les méthodes et moyens utilisés par le projet pour atteindre ses nobles objectifs sont en mesure de contribuer à réduire les taux d’attaques contre les musulmans en Europe. Le projet visait à créer un environnement qui favorise le dialogue entre ceux qui ne connaissent pas l’islam ou adoptent des idées négatives à son sujet et les musulmans eux-mêmes, grâce à des mesures sociétales réussies, telles que des réunions culturelles, des ateliers, des podcasts et des formations, ainsi que le soutien qu’il offre aux survivants de crimes haineux et la formation des personnes à risque visant à les aider à surmonter les défis auxquels elles font face.

Le Centre Sawt Al-Hikma salue également l’attention particulière que le projet accorde à la situation des femmes musulmanes dans les pays de l’Union européenne, qui sont considérées comme les plus touchées par les manifestations haineuses de l’islamophobie, comme l’intolérance, la discrimination et la haine dont elles sont victimes et qui transforment leur vie en tragédie et constituent un danger récurrent au quotidien.

En conclusion, le Centre Sawt Al-Hikma exprime son plein soutien au projet (COPE) et aux efforts de la Commission européenne pour construire des sociétés européennes sans islamophobie, dans l’espoir de voir se développer des expériences plus inspirantes à cet égard afin d’aider les musulmans de tous les pays du monde à vivre librement et paisiblement.

Laisser un commentaire