«Sawt Al-Hikma»: l’islamophobie a envahi le marché des jeux vidéo

De Nouvelles importantes, Nouvelles quotidiennes. Puisque2 mois.2021-07-14T14:11:31+03:0002:11 mercredi 14 juillet 2021 / _14 _juillet _2021|

Le Centre Sawt Al-Hikma de l’Organisation de la coopération islamique a condamné les abus récemment observés contre l’islam et ses caractères sacrés et la diffusion de la violence et de la haine contre les musulmans à travers plusieurs jeux numériques qui se sont répandus et ont atteint une grande popularité dans le monde entier.

Le centre a déclaré qu’il avait suivi avec attention ce qui avait été soulevé au cours des dernières semaines au sujet d’un jeu numérique qui met en scène la démolition de la sainte Kaaba, notant que cet abus s’inscrit dans une vague d’abus similaires dans d’autres jeux, révélant à quel point le phénomène de l’islamophobie s’est infiltré sur le marché des jeux électroniques, estimé à des centaines de milliards. 

« Sawt Al-Hikma » a ajouté que l’abus délibéré des lieux saints islamiques par les développeurs de ces jeux, dans le but d’atteindre la popularité et de promouvoir leurs produits en « suscitant la controverse », est une provocation injustifiée à l’encontre des sentiments des musulmans du monde entier qui refusent les abus ou les insultes au caractère sacré de la religion de quelque manière que ce soit. Le centre a estimé que la poursuite de cette approche -les exactions à l’encontre des musulmans- attise les sentiments de haine et contredit les nombreuses tentatives soutenues par les États et les organisations pour promouvoir le dialogue et la coexistence.

Le Centre Sawt Al-Hikma a appelé à prendre les mesures nécessaires pour mettre en place des lois internationales strictes afin de contrôler ce marché, et arrêter l’accroissement constant du nombre de jeux violents et insultants, avec la nécessité d’adopter une charte et une législation interdisant tout jeu insultant les religions, leurs symboles, ou tout ce qui a trait au caractère sacré de la religion.

Laisser un commentaire